Limoges, ville créative...

La porcelaine pour lutter contre les perturbateurs endocriniens dès le premier âge

Contexte

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui interfèrent avec le système endocrinien et engendrent des dysfonctionnements au niveau de la croissance des fonctions reproductrices notamment. L’état des connaissances fait apparaître une plus grande vulnérabilité des plus jeunes enfants.

La Ville de Limoges, en tant que « Ville Santé Citoyenne » a donc souhaité agir en priorité sur les 0-5 ans en réduisant la présence des perturbateurs endocriniens au sein des crèches.

S’appuyant sur une démarche de promotion de la santé, la collectivité s’est engagée au travers de cette action dans une démarche d’exemplarité. Celle ci doit ensuite s’étendre au sein des différents services et retentir auprès du grand public et notamment des familles.

Description/objectifs

La commune a fait appel à un cabinet d’études afin d’identifier les perturbateurs endocriniens au sein de la crèche. Au préalable de l’audit, un colloque a été organisé en novembre 2016, réunissant 350 professionnels de la petite enfance et agents municipaux intervenant dans les processus d’achat, de nettoyage.

Le diagnostic a identifié 99 mesures correctives. La restitution a fait l’objet d’une rencontre publique le 10 octobre 2017.

Un plan d’action pour réduire la présence des PE a été décliné en mode projet. Il s’organise autour de 5 objectifs contenant les critères et indicateurs de résultats attendus.

Objectif 1 - Nettoyer sans polluer et sans se polluer

  • Privilégier des produits d’hygiène, de détergence labellisés
  • Revoir les procédures et plan de nettoyage
  • Former le personnel

Objectif 2 - Acheter exigeant

  • Intégrer des critères de santé environnementale dans les achats publics

Objectif 3 - Mieux respirer

  • Anticiper la réglementation
  • Mesurer/sensibiliser
  • Formaliser les pratiques d’aération et créer des procédures « anti-odeurs suspectes »

Objectif 4 - Jouer tout simplement

  • Limiter les produits suspects
  • Jouer autrement

Objectif 5 - Mieux dans son assiette

  • Utiliser de la vaisselle en porcelaine, inox ou verre
  • Etudier l’introduction du Bio.

Résultats attendus ou observés

Au point de vue des compétences professionnelles, 95 % de personnels des crèches et participants à la vie de la crèche déclarent qu’ils prennent mieux en compte cette problématique dans leurs pratiques.

Les points majeurs pour les familles des crèches :

  • l’interdiction des biberons en plastique et l’acquisition de biberons en verre par la ville ;
  • une présentation de l’action de la ville lors de l’entretien d’accueil des familles et,
  • des activités pédagogiques réinventées (action Jouer autrement).

Sur le plan de la sensibilisation :

  • la ville a assuré une diffusion de la démarche à travers ses médias (internes et externes).
  • Les Ateliers « De la crèche à la maison » à l’attention des familles des crèches ont contribué à une prise de conscience collective. 95% des familles participantes ont déclaré être satisfaites de l’action municipale. 80% d’entre elles ont amélioré leurs connaissances pour réduire la présence des PE dans leur environnement.
  • La commune apporte régulièrement son témoignage aux autres collectivités et lors des rencontres des professionnels de la petite enfance ou lors des rencontres de l’achat public initiée par la Ville de Limoges.

Concernant le volet achat, une des clés de la réussite de la démarche, de nouveaux critères ont été inclus dans les marchés publics (couches, produits d’entretien, mobilier ou jouets). Pour les produits d’entretien, l’objectif est de généraliser l’achat à l’échelle de la ville. Si le prix d’achat de produits de nettoyage labellisés est plus important, la modification des pratiques de nettoyage et les protocoles d’aération ont pour effet positif la diminution des coûts de consommation annuelle. A titre d’exemple, le recours à des appareils à vapeur pour le nettoyage des locaux a permis de limiter l’utilisation de produits (initialement l’objectif financier 2019 : - 2% mais les premiers résultats au sein de la crèche expérimentale ont fait apparaître une diminution de l’utilisation des produits de l’ordre de 10 %).

En cuisine, tous les revêtements antiadhésifs ont été supprimés. La vaisselle en plastique a été remplacée par des contenants en matériau inerte et des plateaux en porcelaine.

Enfin concernant l’économie locale et la valorisation du territoire, Limoges, Ville Créative Unesco a développé un partenariat avec le lycée des Métiers d’Art du Mas-Jambost pour la création et la réalisation de plateaux en porcelaine. Cela a abouti à la conception d’un plateau à la fois pédagogique pour accompagner les enfants dans l’acquisition des gestes justes et capter leur attention lors du repas et fonctionnel pour la manipulation quotidienne du personnel des crèches. La mise en production en série a été réalisée par une manufacture de porcelaine pour une livraison dans les crèches fin août 2019.Le prix à la vente du plateau est évalué à 15 euros et l’entreprise reçoit de nombreuses sollicitations.

Facteurs de réussite

  • La volonté politique
  • La communication interne du projet
  • Le développement d’une culture commune au sein de l’ensemble des directions avant le lancement du projet

Rattachement du projet à un plan/programme

Priorité de la stratégie régionale Petite enfance de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine
Partage d'expérience
Populations "cibles"

Les familles avec enfants, femmes enceintes, professionnels évoluant autour du jeune enfant et les personnels participants à la bonne vie des établissements accueillant les jeunes enfants (gestion du nettoyage, bâtiments, achat, DRH…).

Dispositif d'évaluation de l'action ou projet
Oui
Temps de mise en oeuvre
3 ans
Année de mise en oeuvre
2016
Modalités et le cas échéant, les résultats de l'évaluation de l'action

Ce projet a été inscrit une démarche de performance (suivi du plan d’action sur SEVAL PRO). En 2019, le taux de réalisation du plan d’action est plus de 80% marquant l’étroite collaboration interservices.

Montage
Gouvernance

Un COPIL co-présidé par l’adjointe en charge de l’enfance et l’adjointe en charge de la santé, et un chargé de mission développement durable.

Un pilotage assuré par la Cheffe du Pôle Enfance et Loisirs et la Cheffe du service petite enfance.

Un comité technique coordonnée par la chargée de mission Promotion de la santé réunissant les différents services de la ville de Limoges (service enfance, service communal d’hygiène et de santé, commande publique, services ateliers et bâtiments, moyens généraux, DRH, service santé et vie sociale).

5 commissions représentant chaque axe du plan d’action mis en œuvre en mode projet. Ainsi, l’action 5 visant à remplacer les assiettes incassables en mélanine par des plateaux en porcelaine a été piloté par la cheffe et de l’adjointe en charge de l’enfance.

L’évaluation globale et les dossiers de demandes de financement sont assurés par la chargée de mission Promotion de la santé.

Partenaires associatifs
L’Association Alerte Médecins Pesticides du Limousin, Aquitaine des Achats Publics Responsables (3AR)
Partenaire(s) privé(s)
Sociétés IMERYS, CERINOV, LA FABRIQUE
Partenaire(s) public(s)
CHU de Limoges, Lycée des Métiers d’Art du Mas-Jambost
Opérateur
Cabinets de conseil (agences Alicse et ODE), Mutualité Française Nouvelle Aquitaine , Réseau Environnement Santé
Partenaire(s) financier(s)
ARS Nouvelle Aquitaine

Caractéristiques