Effectuer une recherche sur le site

En route vers un projet alimentaire de territoire

Contexte

Depuis 2014, la communauté de communes de grand Autunois Morvan s’est engagée dans un programme de mise en place d’un système alimentaire local, de valorisation des productions agricoles locales, de structuration des filières. Les principales actions menées sont : le diagnostic de l’offre et de la demande alimentaire, le développement des approvisionnements en produits locaux, la création d’une charte graphique, la structuration des filières alimentaires autour des outils existants dont l’abattoir d’Autun en pleine rénovation, la réalisation d’outils et d’actions de communication auprès des scolaires et du grand public, la mise en place de groupes de travail et d’une commission paritaire agricole.

La collectivité souhaite continuer cet engagement vers un projet alimentaire de territoire en travaillant avec des partenariats forts (GIEE de l’Autunois, Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire, AMI, CIAS, Cantines en mouvement…) sur la restauration collective, l’éducation à la jeunesse, l’aide aux personnes vulnérables et dans chacune des thématiques travailler sur le gaspillage alimentaire.

L’agriculture du territoire de l’Autunois Morvan est à multiples facettes : la production dominante est l’élevage de bovins allaitants maigres. La diversification des productions se développe depuis plusieurs années : vente directe de viande bovine, ovine, volailles, œufs, escargots, porcs, produits laitiers de chèvres, de vaches et de brebis, maraîchage, confitures, miel …

Description/objectifs

Les questions de l’alimentation et de l’environnement sont au cœur des débats. Pour cette raison, il parait indispensable à la Communauté de Communes du Grand d’Autunois d’engager un programme d’actions afin de travailler sur toute la filière d’approvisionnement et de consommation locale notamment auprès des jeunes et des personnes âgées via la cuisine centrale

Ce projet est monté en collaboration avec l’ensemble des acteurs sur une véritable réflexion de groupe à l’échelle du territoire.

Durant les dernières années, la collectivité a travaillé sur les circuits courts : de l’exploitation à la vente en passant par la transformation. Plusieurs chantiers ont été menés de front :

  • Diagnostic de l’offre et de la demande en produits
  • Structuration de la filière autour des outils existants (abattoir d’Autun pour les bovins, ovins, caprins, porcins : l’abattoir est en travaux mais toujours en fonctionnement : nouvelle chaine d’abattage, atelier de transformation…, outils de transformations à la ferme)
  • Charte graphique sur les produits locaux de la CCGAM
  • Commission des affaires agricoles qui traite des sujets agricoles du territoire

En 2015, un GIEE a été créé par un collectif d’agriculteurs et la Chambre d’Agriculture de Saône et Loire. C’est le premier GIEE de Saône-et-Loire : sa finalité est de pérenniser les systèmes d’exploitation en les adaptant et développer leur ancrage au sein du territoire. Cela se développe en trois objectifs :

  • optimiser les charges avec la valorisation de l’herbe et de nouvelles méthodes de cultures, dans un souci de limitation des intrants (« on fait avec ce qu’on a »)
  • valoriser les productions locales en favorisant la vente directe, le consommer local et la valorisation des déchets
  • rapprocher l’agriculture et la société, en participant à la vie locale et en communicant sur le métier d’agriculteur

Depuis une dizaine d’années, quelques maraîchers se sont installés sur le territoire, essentiellement en vente directe aux particuliers. Ces trois dernières années, la cuisine centrale a fait des essais d’approvisionnement en légumes locaux, avec la limite de l’épluchage manuel sur des quantités restreintes de production. De ce fait, en 2017, la collectivité a investi dans un robot coupe-légumes qui permet à notre cuisine centrale de transformer des légumes bruts et frais.

Début 2018, deux groupes de travail ont été créés au sein de la commission agricole :

  • un groupe sur l’organisation et la participation à des manifestations locales (marchés, salon, foire économique …) pour travailler sur la sen sibilation du grand public à manger sain, de saison et local.
  • un groupe sur la restauration collective où l’on travaille sur l’approvisionnement local de la cuisine centrale. L’objectif de ce groupe était de fédérer les agriculteurs autour des projets du territoire, grâce à des visites d’autres territoires, des visites d’exploitation, des formations à l’abattoir sur la classification des carcasses …. Au sein de ce groupe sur l’approvisionnement local de la restauration collective, deux sous-groupes ont été créés :
    • Légumes et produits laitiers : dans ce groupe, les agriculteurs et techniciens agricoles réfléchissent ensemble sur comment développer ses activités sur notre territoire et comment les mettre en place
    • Viandes : dans ce groupe les agriculteurs travaillent avec l’abattoir d’Autun, les ateliers de transformation et de découpe locaux sur les équilibres carcasses des animaux bovins et porcins et la répartition des matières aux différents acheteurs.

Résultats attendus ou observés

  • Appuyer la diversification des activités agricoles locales, en favorisant l’installation durable de productions qui font défaut pour répondre à la demande
  • Structurer les filières locales alimentaires et fédérer les producteurs autour de projets collectifs
  • Développer des partenariats entre les professionnels agricoles locaux, la restauration collective et traditionnelle ainsi que les institutions
  • Développer une consommation alimentaire locale de saison et de qualité
  • Sensibiliser les jeunes et le grand public aux productions alimentaires locales, de saison, de qualité, au gaspillage alimentaire, à l’agriculture locale… dans le but d’en faire de véritables « locavores »
  • Rapprocher les personnes vulnérables des produits de qualité et des agriculteurs

Facteurs de réussite

Ce projet a été possible grâce à une collaboration de l’ensemble des acteurs (institutions, cuisine centrale, agriculteurs, acteurs locaux …) sur une véritable réflexion de groupe à l’échelle du territoire.

Projet
Populations "cibles"
  • Les scolaires de primaire
  • Les jeunes enfants (crèche)
  • Mes personnes âgées
  • Les personnes vulnérables
  • Le grand public

Dispositif d'évaluation de l'action ou projet
Oui
Temps de mise en oeuvre
Plus de 1 an
Année de mise en oeuvre
2019/2020
Modalités et le cas échéant, les résultats de l'évaluation de l'action

Une évaluation va se faire durant la période scolaire 2019 après des scolaires sous forme de des votes ludiques avec des jetons, auprès de la cuisine centrale avec un bilan en fin d’année sur l’approvisionnement en produits locaux, et dans les cantines avec une mesure du gaspillage alimentaire

Montage
Gouvernance

Réflexions en groupe de travail puis validation en commission agriculture et par les élus

Partenaire(s) privé(s)
◦ Les producteurs ◦ Le chevillard ◦ Leclerc Autun
Partenaire(s) public(s)
◦ Cuisine centrale d’Autun ◦ Abattoir d’Autun ◦ Chambre d’agriculture 71 ◦ Éducation nationale pour les écoles primaires CCGAM ◦ Service périscolaire CCGAM…
Autre(s) partenaire(s)
◦ GIEE de l’Autunois ◦ AMI (jardins de personnes en réinsertion) ◦ Association aux saveurs de nos prairies autunoises (pour la viande bovine) ◦ Association saveurs de nos villages (pour les manifestations agricoles)
Partenaire(s) financier(s)
◦ DRAAF Bourgogne Franche Comté ◦ ADEME ◦ Leader Morvan ◦ Région Bourgogne Franche Comté

Caractéristiques