Effectuer une recherche sur le site

Programme « Objectif zéro phyto »

Contexte

Le recours aux produits phytosanitaires induit des pollutions dont les effets sont néfastes pour la santé humaine (en premier lieu pour celui qui épand mais également pour les usagers des sites concernés et les populations riveraines) et pour l’environnement, notamment au niveau de la qualité de l’eau et de la biodiversité. Conscients du risque pour l’homme et les écosystèmes, les élus du territoire du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse ont souhaité mettre en œuvre un programme qui permette de fédérer dans l’action les communes volontaires autour de la problématique des produits phytosanitaires et de contribuer par une action locale à réduire jusqu’à supprimer l’utilisation des produits phytosanitaires dans les collectivités à l’échelle du territoire du Parc. Le programme « Objectif zéro phyto » a donc été voté en 2009 par le comité syndical du Parc, avec ce double objectif : protéger la santé des habitants et leur environnement.

Description/objectifs

Le programme « Objectif zéro phyto » s’est réalisé en plusieurs étapes :

  • 1. Mobilisation des communes

Accompagnement des communes volontaires dans la réalisation de plans de désherbage des espaces communaux, respectueux de la biodiversité et de la ressource en eau.

Consistance de l’action :

  • Diagnostic des pratiques communales,
  • Recherche des techniques alternatives (bénéficiant d’un bon écobilan) à l’utilisation des produits toxiques,
  • Conduite et accompagnement d’une réflexion au sein de chacune des communes impliquant les élus concernés et les techniciens municipaux,
  • Formation théorique et pratique des agents techniques à l’utilisation des techniques alternatives,
  • Elaboration d’un plan de gestion des espaces publics de chaque commune,
  • Communication auprès des habitants.

Accompagnement spécifique sur les cimetières

Consistance de l’action :

  • Etude groupée de conseils et de maîtrise d’œuvre sur la végétalisation des cimetières.

  • 2. Mobilisation des particuliers

Informer et former

Consistance de l’action :

  • Formation grand public, animations (sorties botaniques, stand PNR /ateliers, conférence paillage,…),
  • Partenariat avec les jardineries/enseignes de distribution du territoire en signant la charte «Jardiner en préservant sa santé et l’environnement» : formation des vendeurs, supports de communication (fiches conseils, affiche, livret, …). En signant cette charte, les jardineries et magasins de bricolage s'engagent à conseiller leurs clients vers des techniques de jardinage au naturel et à mettre en valeur les solutions sans pesticides dans les rayons.

Inciter à agir

Consistance de l’action :

  • Mise à disposition de moyens (kit pédagogique « Jardin au naturel », …),
  • Aide à l’organisation d’évènements (récupération des produits phytosanitaires,…).

Résultats attendus ou observés

Résultats attendus :

  • réalisation des plans de gestion différenciés,
  • arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble des espaces publics,
  • forte sensibilisation des particuliers sur les pratiques écoresponsables au jardin,
  • amélioration de la qualité de la ressource en eau, préservation de la biodiversité.

Résultats observés en 2019 :

  • 21 communes accompagnées pour la réalisation d’un plan de gestion différenciée,
  • 46 communes sur 53 en zéro phyto sur l’ensemble des espaces publics,
  • mise en œuvre de la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement » en partenariat avec 5 jardineries/enseignes avec rayon jardin,
  • réalisation de formations « Je jardine avec la nature et c’est facile » pour le grand public,
  • production d’un kit pédagogique « Jardin au naturel » pour les écoles et structures péri-scolaires,
  • retour de la biodiversité dans les cimetières.

Facteurs de réussite

  • Forte volonté des communes d’aller au-delà des exigences réglementaires (loi Labbé) afin d’être un territoire exemplaire.
  • Financement de matériels alternatifs à l’usage des produits phytosanitaires (subventions du PNR, de l’Agence de l’Eau).
  • Financement pour l’élaboration des plans de gestion des espaces publics (subventions du Conseil régional, de l’Agence de l’Eau).
Partage d'expérience
Populations "cibles"

Commune (élus et agents techniques), particuliers.

Dispositif d'évaluation de l'action ou projet
Oui
Temps de mise en oeuvre
plus de 1 an
Année de mise en oeuvre
2009
Modalités et le cas échéant, les résultats de l'évaluation de l'action

Suivi annuel de l’état des pratiques des communes pour la gestion et l’entretien de leurs espaces publics, évolution du nombre de communes en zéro pesticide strict.

Montage
Gouvernance

Ce programme a été voté par les élus du PNRHVC en Comité syndical. Au cours des 10 années du programme, chaque phase a été validée par les élus de la Commission restreinte Biodiversité et Environnement. Des Comités de Pilotage réguliers ont eu lieu afin d’établir une concertation.

Partenaires associatifs
La Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles d’Ile-de-France (FREDON IDF)
Partenaire(s) privé(s)
Jardineries/enseignes ayant adhéré à la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement »
Partenaire(s) financier(s)
- Agence de l’Eau Seine-Normandie - Conseil Régional Ile-de-France

Caractéristiques