Effectuer une recherche sur le site

Evaluation d'impact sur la santé du parc de l'Epervière

Contexte

La ville de Valence s’engage dans la mise en œuvre de projets participant à l’amélioration du cadre de vie de ses habitants.

Dans ce cadre, la ville de Valence, représentée par l’Adjoint délégué à la santé, l’environnement, l’écologie urbaine et la participation, a souhaité expérimenter la démarche de l’EIS dans le cadre de la réappropriation du site de l’Epervière, espace de nature en ville et point de contact avec le Rhône, qui fait l’objet d’une réflexion globale de la part des services de la Ville.

L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a validé ce choix et a proposé que l’ORS Rhône-Alpes de réaliser cette EIS.

Description/objectifs

Il s’agit d'évaluer l'impact en santé du projet de réaménagement du site de l’Epervière situé le long du Rhône comprenant notamment des aménagements d’espaces verts permettant de disposer à terme d’un site proche du centre urbain tourné vers la nature et favorable à la santé. En effet, ce projet a pour objectif de reconquérir les berges du Rhône afin d’apporter à l’ensemble des valentinois un espace naturel de détente et de sports qui permettra, à tout à chacun de se ressourcer, d’éveiller ses sens et de promouvoir sa santé.

Cet espace vert, situé à 30 minutes à pied du centre de Valence, offre un environnement de nature en ville sur les bords du Rhône.

En lien avec l'ARS, la ville de Valence a souhaité construire une étude d’impact sanitaire pour ce projet d’aménagement urbain, orienté développement durable, permettant d’identifier les impacts sur les déterminants de la santé (au sens de la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé) que l’on pourra faire évoluer de façon favorable.

Un comité de suivi a été réuni au début afin de discuter des objectifs du projet et des déterminants devant faire l’objet d’une évaluation. Ainsi, les différents thèmes (4 retenus) ayant fait l’objet d’une réflexion en amont par l’équipe évaluatrice et les commanditaires ont été présentés aux membres du COPIL.

  • L’accessibilité du parc : connaissance et attractivité du site par les habitants, signalétique, moyens de transports disponibles, itinéraires, marchabilité / cyclabilité en fonction des différents publics, mise à disposition du site pour des projets à visées pédagogiques et participatives.
  • Les activités physiques, ludiques et pédagogiques au sein du parc : activités physiques et pédagogiques / découvertes proposées, aménagements du site prévus pour les activités physiques et les apprentissages, biodiversité, nature en ville (aspect pédagogique).
  • Le bien-être et le bien-vivre ensemble : équilibre entre accueil du public et respect de la nature, biodiversité, nature en ville (aspect bien-être), animations sociales, appropriations et usages du site, sécurité perçue et aménagements de surveillance, propreté et respect des règles.
  • Environnement physique et naturel : espaces de fraîcheurs, qualité de l’air, bruit, pollens, présence d’insectes vecteurs (moustiques, tiques,…), qualité et sécurité de l’aménagement global du site.

Cette évaluation a permis d'émettre des recommandations qui ont été soumises à un comité de suivi composé de partenaires locaux (élus, techniciens, associations, ARS, ORS, institutions impliquées,...)

Résultats attendus ou observés

Contribuer à faciliter la mobilité active et le bien-être des valentinois grâce à la mise à disposition d’un vaste espace de nature en ville à proximité du centre-ville, offrant à la fois des espaces ludiques, pédagogiques et de détente à l’ensemble des habitants ainsi qu’un lieu sécurisé pour la pratique de l’activité physique et sportive à tout âge.

L’EIS a permis d’émettre des recommandations pour augmenter les bénéfices de cet espace de nature en ville sur la santé des valentinois.

Facteurs de réussite

Cette étude a été réalisée au travers d’un comité de suivi qui a été réuni et auquel ont participé les élus, les partenaires institutionnels (ORS et ARS), des associations locales (Biodiversité au fil de l’eau, FRAPNA, OSV, Activ’Senior, Ligue pour la Protection des Oiseaux, ADALCO, Roulons en ville à vélo), un partenaire territorial (Compagnie Nationale du Rhône) et des techniciens, afin de discuter des objectifs énoncés et des critères d’évaluation.

Ce partenariat riche a été l'un des facteurs essentiels de la réussite de cette action. Des usagers du parc ont également été associés pour répondre aux attentes.

Autre facteur de réussite : la transversalité dans les services de la ville en phase de construction du projet

Partage d'expérience
Populations "cibles"

Tous les habitants et usagers potentiels du parc urbain.

Dispositif d'évaluation de l'action ou projet
Oui
Temps de mise en oeuvre
Plus de 1 an
Année de mise en oeuvre
2018
Modalités et le cas échéant, les résultats de l'évaluation de l'action

Pendant la durée de l’aménagement du parc et de l'EIS, certaines recommandations ont permis de faire évoluer le parc (tables de piques niques plus nombreuses devant l'afflux des usagers et à leur demande, intervention vis à vis des plants d'ambroisie, création d'une aire de jeux...).

Montage
Gouvernance

Travail réalisé par l'OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ AUVERGNE-RHÔNE-ALPES,

Lucie ANZIVINO, chargée d’études, épidémiologiste en santé publique et environnementale et Pauline BOLAMPERTI, statisticienne.

A la demande la ville de Valence et grâce au soutien financier de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et de la ville de Valence

Comité de suivi avec partenaires locaux+ ARS

Partenaires associatifs
Association Suisse EQUITERRE, ARS, Observatoire Régional de la Santé Auvergne Rhône Alpes, Atmo AuRA, Ligue de Protection des Oiseaux, Roulons en Ville à Vélo (REVV), Activ'Séniors, FRAPNA Drôme et biodiversité au fil de l'eau, Maison Relais Santé
Partenaire(s) privé(s)
Compagnie Nationale du Rhône
Partenaire(s) public(s)
Ville de Valence : élus concernés et leur direction respective soit : Direction santé publique (pilotage) ; Direction Espace Public dont le service Espaces verts et nature en ville Direction de l'Urbanisme et de l'Aménagement; Direction des Sports et AuRA
Partenaire(s) financier(s)
Agence Régionale de la Santé AuRA