Effectuer une recherche sur le site

Populations sensibles

Populations sensibles et vulnérables: jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées, fragiles

Certaines catégories de la population peuvent être qualifiées
de sensibles ou vulnérables

Sous certaines conditions, en fonction des environnements, certaines catégories de la population peuvent être qualifiées de sensibles ou vulnérables. Les conséquences sanitaires négatives, liées à des expositions à des environnements dégradés  peuvent être accélérées ou amplifiées.

Les populations sensibles ou vulnérables constituent en cela une cible particulière pour la prévention et l'action en santé-environnement.

Les facteurs de vulnérabilité sont nombreux
Age (jeune ou avancé), pathologies chroniques, situations de handicap, grossesse, mais aussi situations socio-économiques défavorables, constituent autant de critères de vigilance et d'attention particulière.

A chaque environnement, ses populations sensibles ou vulnérables

Sensibilités et vulnérabilités se définissent en fonction du "fardeau" environnemental, dans son sens le plus large.

L'aménagement du territoire, l'urbanisme, les orientations des politiques de transport auront des conséquences sur l'environnement physique, l'accessibilité, l'environnement visuel... et pénaliserons, ou au contraire contribueront à améliorer le cadre et les conditions de vie des plus fragiles.

La localisation de ces populations sensibles ou vulnérables, et la mise en relation avec les situations d'expositions détériorées apportera des éléments d'évaluation et de priorisations des actions.

A titre d'exemples:

L'Arrêté du 13 mars 2018 modifiant l'arrêté du 20 août 2014 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l'air sur la santé, pris en application de l'article R. 221-4 du code de l'environnement précise les deux catégories de population à risque pour cet enjeu :

Populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.
Populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d'affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

En matière de bruit dans l'environnement, la réglementation française (L571-9 et R571-44 à R571-52 du code de l’environnement), prévoit des dispositions particulières pour la protection des bâtiments les plus sensibles aux nuisances sonores : logements, locaux d’enseignement, de soins, de santé et d’action sociale, bureaux

Voir toutes les thématiques

Plate-forme collaborative en cours d'alimentation de contenu !
Prochainement, des contenus "Actions et Projets" sur cette page seront visibles ...
Nous vous invitons à consulter régulièrement le site

Besoin d'information ?  contactez-nous